• Alex 50km Lahti Champion
  • Classification

    La classification est un système de nivelage axé sur le sport pour mettre sur pied d’égalité tous les athlètes ayant une déficience physique qui concourent les uns contre les autres. Le système de classification a été conçu de manière à réduire au minimum l’impact de la déficience sur les résultats de la compétition, de sorte que les athlètes qui réussissent à l’épreuve le fassent en raison de leurs compétences dans le sport plutôt que du niveau de déficience. Comme on le fait dans la boxe ou les poids et haltères, où les athlètes sont regroupés en catégories de poids, les athlètes ayant une déficience se regroupent en classifications (autrement dit, «classes de sport») définies par le degré de fonctionnement que présente la déficience. Les athlètes se soumettent à une évaluation qui, dans un premier temps, décide leur admissibilité à la compétition et, dans un deuxième temps, les regroupe en classes de compétition. L’évaluation consiste en tests standardisés qui sont analysés par les experts médicaux et techniques du jury de classification.

    Les classifications de Para-sport sont régies par le Comité international paralympique (CIP) par le biais d’un corpus de règlements qui s’appelle le «Code de classification CIP». C’est un document approfondi qui sert de base pour toutes les classifications de para-sport. Les différentes nations peuvent formuler leurs propres règles de classification, mais elles doivent se conformer au Code de classification CIP pour que leurs athlètes soient admissibles à concourir sur le plan international. Un guide spécifique de classification paranordique, les Règles et règlements de classification de ski nordique est disponible auprès du CIP. SFC a créé une Politique de classification de skieurs paranordiques afin de diriger notre système de classification domestique 2.3.1 SFC Politique de classification des skieurs paranordiques Oct 2014

    Le ski paranordique (ski de fond et biathlon) se divise en trois catégories principales, chacune à plusieurs classes de sport. Dans la compétition, chaque catégorie représente un événement à médailles séparé.

    • Debout  LW 2-9
    • Assis  LW 10-12
    • Déficience visuelle  B 1-3

    Les codes lettre-chiffre identifient la catégorie de compétition spécifique de l’athlète, en d’autres mots sa classe de sport. LW («Locomotion Winter»/locomotion hiver) veut dire tous les athlètes d’hiver ayant une déficience de locomotion, et B («Blind»/aveugle) regroupe les athlètes ayant une déficience visuelle.

    Les résultats d’une compétition se basent sur un système de handicapping au chronomètre. Une formule mathématique attribue à chaque athlète un pourcentage (facteur) en fonction de sa classification, de sorte que les athlètes ayant le plus grand facteur de déficience reçoivent une avance correspondante, pour créer une épreuve équitable. Le «temps réel» de l’athlète est multiplié par le pourcentage pour déterminer leur chrono final «mathématique». Ainsi, l’athlète ayant eu le meilleur résultat en «temps réel» n’est pas nécessairement celui qui remporte la victoire.

    Pour en savoir plus - Sommaire de classification par catégorie avec le pourcentage d'handicap ainsi que l'équipment par rapport aux catégories. Sommaire de classification paranordique (révision du CIP Sept. 2014)

    Liste d’athlètes canadiens -  Pourcentages de classification effectif du 1 janvier 2019.