• Alex 50km Lahti Champion
    • Katherine Stewart-Jones signe son meilleur résultat en carrière avec une 28e place aux Championnats du monde de ski nordique

      2 mars 2019

      SEEFELD, Autriche—La Canadienne Katherine Stewart-Jones s’est hissée parmi le groupe élite des 30 premières pour la première fois de sa carrière parmi les meilleures fondeuses de la planète aux Championnats du monde à Seefeld, en Autriche, samedi.
       
      «Je suis très contente de réussir mon premier classement dans le top 30 et surprise de l’obtenir dans un 30km skate, » a déclaré Stewart-Jones.
       
      L’athlète de 23 ans a réussi un chrono de 1: 22: 44,1 au marathon de ski de fond, marquant la fin des courses féminines aux Championnats du monde 2019.
       
      «Ma stratégie était de tenter de rester dans le peloton dès le début, car je savais qu'il serait très difficile de skier seule», a ajouté Stewart-Jones. «J’ai perdu des places pendant la course, mais lorsque j'ai changé de skis à 18,75 km, je me suis sentie beaucoup plus détendue et j'ai pu regagner quelques positions.»
       
      Se retrouvant aussi haut qu’à la 23e place lors de sa première des quatre boucles sur la piste enneigée de 5,6 km, la Canadienne originaire de Chelsea, au Québec a fait preuve de ténacité, après s’être retrouvée hors du top-30 à mi-course, pour obtenir son meilleur résultat en carrière.
       
      «C'est vraiment satisfaisant de terminer la semaine de cette façon. Les deux autres courses individuelles aux Championnats du monde ont été assez décevantes, donc c’est bien de terminer par une solide performance », a déclaré Stewart-Jones, qui a également effectué un bon départ lors du relais de 4x5 kilomètres jeudi.
       
      Stewart-Jones est consciente de l’écart à combler qu’elle a à travailler dans son développement continu pour tenir tête aux meilleures au monde. Deux athlètes norvégiennes ont donné le ton samedi. Thérèse Johaug a été la première à franchir la ligne d'arrivée avec un temps de 1: 14: 26,2. Ingvild Flugstad Oestberg a terminé deuxième avec un retard de 36,8 secondes et un chrono de 1: 15: 03,0.
       
      La Suédoise Frida Karlsson a arrêté le chrono à 1: 15: 19,2 pour remporter la médaille de bronze.
       
      Emily Nishikawa, de Whitehorse, athlète olympique à deux reprises, a terminé 39e en 1: 24: 37,7. Dahria Beatty, également de Whitehorse, a terminé 41e (1: 26: 00,7), et Cendrine Browne (Saint-Jérôme, Qc) a inscrit un temps de 1: 29: 16,2 pour se classer 46e.
       
      Résultats complets: https://bit.ly/2RvNWJz
       
      Les Championnats du monde de ski nordique se terminent dimanche avec l’épreuve masculine de 50km départ groupé. 
       
      SFC est l’organisme directeur du ski de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens. Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux y compris ceux des équipes nationales de ski de fond et de ski paranordique. Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Haywood Securities Inc., AltaGas Swix et Lanctôt Sports, ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, SFC forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux. Pour plus d’information sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.